Archives de catégorie : Dans les loges

Comité de suivi de thèse, retour d’expérience

Vendredi a eu lieu la première réunion de mon comité de suivi de thèse, l’occasion de revenir sur ce nouvel outil du doctorat qui a fait beaucoup de bruit ces deux dernières années.

Le comité de suivi, c’est quoi?

L’article 13 de l’arrêté du 25 mai 2016 nous dit : « Un comité de suivi individuel du doctorant veille au bon déroulement du cursus en s’appuyant sur la charte du doctorat et la convention de formation. Il évalue, dans un entretien avec le doctorant, les conditions de sa formation et les avancées de sa recherche. Il formule des recommandations et transmet un rapport de l’entretien au directeur de l’école doctorale, au doctorant et au directeur de thèse. Il veille notamment à prévenir toute forme de conflit, de discrimination ou de harcèlement. »

En clair, il est là pour s’assurer que le cadre matériel de la thèse est satisfaisant, que le doctorant n’est pas enfermé seul face à son sujet de thèse, et il est là pour donner l’alerte en cas de problème relationnel avec le directeur. Et donc, contrairement à ce qu’on a souvent entendu, rien à voir avec l’examen de la thèse en tant que tel, on ne touche pas à l’aspect scientifique de la recherche doctorale. Continuer la lecture de Comité de suivi de thèse, retour d’expérience

CR Expo Trésors du Moyen Age de la Tour abbatiale (Saint-Amand-les-Eaux)

Le Musée de la Tour abbatiale de Saint-Amand accueille une exposition intitulée Trésors du Moyen Age jusqu’au 17 avril.

Le bâtiment est très impressionnant, c’est un reste de l’abbaye érigée au XVIIe siècle, et les abords sont bien aménagés et en font un lieu agréable de promenade. Continuer la lecture de CR Expo Trésors du Moyen Age de la Tour abbatiale (Saint-Amand-les-Eaux)

Programme de la semaine (03/04-09/04)

Vis ma vie de thésarde, c’est un quotidien bien rempli. Certes, l’idée n’est pas de jouer à qui en fera le plus ou qui fera le plus d’heures, mais les choses doivent bien être faites. Le programme cette semaine mêle enseignement, recherche et activités diverses, et notamment :

  • finir ce chapitre sur les finances de la ville (vu son état d’avancement, ça me paraît franchement compromis)
  • terminer mon poster pour les Doctoriales® et l’envoyer à la relecture
  • terminer de lire la thèse de Denis Clauzel sur les finances de Lille
  • rédiger les sujets d’examen des L2
  • élaborer mon planning de travail pour les vacances
  • achever la rédaction d’un article à rendre au plus tard pour le 30 avril
  • faire le point sur mes candidatures ATER
  • rédiger une commande pour le PEB

Continuer la lecture de Programme de la semaine (03/04-09/04)

Compte-rendu de conférence. Jean-Marie Cauchies, « Justice de l’évêque et justice de la ville de Valenciennes : délits, censures et affrontements entre clercs et bourgeois (1424-1430) »

Compte-rendu de la conférence donnée dans le cadre du Cercle Archéologique et Historique de Valenciennes le 26 février 2017.

Jean-Marie Cauchies, professeur émérite des facultés de Saint-Louis

« Justice de l’évêque et justice de la ville de Valenciennes : délits, censures et affrontements entre clercs et bourgeois (1424-1430) »

L’application des censures ecclésiastiques, qu’il s’agisse d’interdit ou d’excommunication, suscite toujours l’émoi dans les communautés locales, urbaines ou villageoises. Ce sont des sanctions qui doivent amener les coupables au repentir. Les effets spirituels et sociaux de la sanction sont importants. En effet, pour un temps plus ou moins long, une population souffre durement de l’interruption des services religieux ou des saint sacrements.

L’interdit, sans exclure ses victimes de la communauté des fidèles, est personnel ou local. Ceux sur lesquels il s’abat peuvent être privés de célébration d’offices divins, de sacrement et de sépulture en terre chrétienne. Dans les sources, on parle de « ces », c’est-à-dire de cessatio a divinis.

L’excommunication est plus grave car elle entraîne une rupture avec la communion de l’Eglise. C’est une exclusion plutôt qu’une marginalisation. Continuer la lecture de Compte-rendu de conférence. Jean-Marie Cauchies, « Justice de l’évêque et justice de la ville de Valenciennes : délits, censures et affrontements entre clercs et bourgeois (1424-1430) »

Un doctorat , c’est quoi?

Comme tous les matins, j’épluche mon fil tweeter, à l’affût de publications, appels à com ou plus simplement bonnes nouvelles dans la vie de la #TeamRedaction. Et voilà qu’arrive un retweet d’un article intitulé « Le doctorat, mais qu’est-ce vraiment? ». Chouette, on parle de mon quotidien quelque part, vite, lisons! Second point qui suscite ma curiosité, les premières lignes mentionnent l’interview de deux doctorants et un chercheur titulaire de Lille , tous trois en SHS, là je crie #bingo.

Et je déchante. Car certains points me hérissent le poil, et il me semble important de bien cadrer les choses, sous peine de voir perdurer quelques carcans universitaires bien archaïques. Je précise de suite que l’ensemble des choses énoncées dans cet article sont justes – en particulier concernant le déroulé du doctorat – mais ce qui me gêne c’est bien souvent le vocabulaire utilisé pour le faire et certaines inexactitudes. Continuer la lecture de Un doctorat , c’est quoi?

Dédramatiser l’écriture

La rédaction est une période critique pour bien des doctorants. C’est le moment de mettre de l’ordre dans toutes ces données accumulées depuis le début de la thèse, voire même avant pour ceux qui ont commencé avant l’inscription voire le master #coupable

La première étape, c’est de bâtir un plan, certes très théorique, surtout quand on a une DR comme la mienne qui recourt sans scrupule aux ciseaux. Et je concède bien volontiers que jusque-là, à chaque fois qu’elle l’a fait, mon propos a gagné en fluidité.

Ensuite, en tout cas en ce qui me concerne, et j’imagine que les autres historiens procèdent de la même manière, répartir les sources récoltées dans chaque chapitre, puis partie, puis sous-partie. Bref, aboutir à un plan détaillé, auquel on adjoint les questions et hypothèses qu’on souhaite aborder.

Arrive le moment fatidique, celui où il faut prendre la plume, le crayon, le clavier, peu importe. Continuer la lecture de Dédramatiser l’écriture